Mentir sur son CV, est-ce toujours une mauvaise idée ?

Vous souhaitez décrocher un emploi qui vous a assez longtemps inspiré ? N’attendez pas pour postuler. Qui sait si vous êtes le premier chanceux à être pris ? Sur ce, pour se démarquer des autres candidats, beaucoup de personnes sont tentées de mentir sur leur CV. Pourtant, c’est une erreur assez grave à sûrement éviter si vous voulez réussir dans votre recherche d’emploi.

Mentir sur son CV est-il un passage obligé ?

Presque tout le monde a déjà eu cette intention de mentir sur son CV pour pouvoir être pris. Si pour certaines personnes qui n’ont pas d’expériences, comme les étudiants en quête de leur premier emploi, mentir sur leur CV est comme un dernier recours, il y a aussi des personnes qui n’ont pas besoin de mentir, mais qui le font juste pour se démarquer des autres candidats. Et au final, selon les sondages, on a pu recenser près de 65 % des CV envoyés aux recruteurs qui ont été améliorés.

Cependant, loin de ce que vous pouvez penser, mentir sur son CV n’est pas un passage obligé ni pour un inexpérimenté ni pour un professionnel de niveau élevé. Créer un CV sans avoir à inventer, c’est tout à fait possible. De plus, il faudra y faire très attention, car il y a des recruteurs qui utilisent des logiciels ATS qui filtrent les CV et qui peuvent incroyablement remarquer cette supercherie.

Les risques à mentir sur son CV

Si mentir sur votre CV vous paraît assez tentant, lisez bien ce qui suit. Il y a des risques à encourir à ne citer que votre image salie, la perte de confiance des recruteurs en vous, voire un scandale médiatique.

Juridiquement, si vous tombez sur un recruteur assez exigeant, il se peut même que vous encouriez la poursuite judiciaire pour mensonge dans votre CV. Certes, il n’y a pas de procès ni de contravention d’une grande importance dans la majorité des cas, mais cela ruinera sans doute votre image professionnelle.

Pour le cas de la Justice française, par exemple, votre futur employeur est en plein droit de vérifier toutes les informations que vous lui fournissez et même si votre candidature a été envoyée par mail. Et s’il ne se rend pas compte du mensonge que vous avez fait, tant pis pour lui. Quoi qu’il en soit, présenter un faux diplôme est passible de lourdes peines au Tribunal. Vous serez poursuivi de faux et d’usage de faux.

Professionnellement, comme cité plus haut, mentir sur votre CV est un vilain défaut. Aucun recruteur ne souhaite embaucher une personne qui ment, car pour lui cela signifie que vous n’êtes pas digne de confiance, car vous pouvez mentir sur une chose plus importante dans la société. Si votre recruteur perçoit que vous mentez sur votre CV, il se peut qu’il :

  • embauche un autre candidat à votre place ;
  • rompe votre contrat même si vous êtes encore en période d’essai ;
  • vous licencie ;
  • informe les autres recruteurs sur votre mensonge et donc tous peuvent vous mettre dans leurs listes noires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.