Le taxi conventionné : son fonctionnement et ses avantages

Dans les rues, vous pourrez voir deux types de taxis dont l’un est le taxi classique, assurant les transports vers les aéroports, les gares et dans toutes les villes. L’autre est celui qui est destiné à garantir les déplacements vers un établissement hospitalier, c’est le taxi conventionné.

Ce type de taxi est très apprécié étant donné qu’il permet de venir en aides aux personnes ayant des problèmes de santé. Leurs transports se font dans un total confort, mais ce qui rend ce taxi encore plus apprécié c’est le remboursement des déplacements de ses passagers. Mais comment cela est possible ? Suivez cet article pour obtenir plus de détail sur ce moyen de transport dont les déplacements sont pris en charge.

Ce qu’il faut savoir sur le taxi conventionné

Le taxi conventionné est un moyen de transport qui se tourne vers les déplacements d’ordre médical. En effet, le taxi conventionné 78 sert de déplacement pour des personnes qui requiert un transport vers un hôpital, un centre de santé ou un centre de rééducation. Il est destiné aux personnes dont la santé est fragile ou des personnes dont la mobilité est réduite. Il est au service des personnes qui n’ont pas la capacité de se rendre dans un centre de soins tout seul et qui requiert un transport assis professionnalisé.

Notons que ce genre de taxi fait partie des transports sanitaires, mais tout au long du trajet, le patient ne recevra aucune aide médicale. L’objectif de ce taxi est seulement d’assurer le transport du patient depuis son domicile jusqu’à l’hôpital ou depuis l’hôpital jusqu’à sa maison en toute sécurité et dans les meilleures conditions. Il n’est pas comme le VSL dont l’équipage est composé de professionnels tels que l’ambulancier. Il assure juste le transport, mais il est indispensable pour bon nombre de gens, car il permet au patient de faire des allers-retours ou des déplacements réguliers pour des analyses, une dialyse, une radiothérapie, des séances de rééducation, etc.

Mis à part tous ceux-ci, ce qu’il faut surtout savoir sur le taxi conventionné 78 c’est qu’il est agréé par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie ou CPAM. Ce qui lui permet de faire bénéficier à ses passagers, une prise en charge par la CPAM qui atteint les 65 % ou même 100 % des frais de transport. Le pourcentage du remboursement dépend du cas du patient, mais dans tous les cas, c’est un vrai allègement financier.

Comment être prise en charge d’un taxi conventionné ?

Étant donné que le taxi conventionné peut faire bénéficier d’une prise en charge partielle ou totale des frais, il est tout naturel de s’intéresser à ce genre de transport et surtout à la manière de jouir du remboursement. Alors, pour profiter des 65 % ou des 100 % du remboursement des déplacements en taxi conventionné 78, voici des points à considérer :

Les raisons des déplacements exigés par le Code de la Sécurité sociale

La prise en charge octroyée par la CPAM ne concerne pas tous les déplacements, il faut que les motifs soient d’ordre médical et lié à certaines circonstances comme une hospitalisation, qu’il s’agisse d’une entrée ou bien d’une sortie. Les motifs concernés sont également les déplacements à une distance importante entre le domicile et le centre hospitalier. La distance concernée est celle qui atteint au minimum 150 kilomètres, aller-retour. Les accidents de travail, les déplacements fréquents et successifs pour le même traitement comme la dialyse, les ALD ou les affections de longue durée, etc.

Avant de faire appel à un taxi conventionné 78, assurez-vous que les raisons de vos déplacements sont celles accordées par ce transport sanitaire.

Le papier à avoir sur soi

Un taxi conventionné ne peut transporter un patient que si celui-ci prouve la nécessité de ce véhicule. Pour le prouver, il est impératif de montrer la prescription médicale de transport. C’est le document que le professionnel de santé fournit après avoir déterminé l’état de santé du patient. Ce document servira également de justificatif pour le remboursement de 65 % à 100 % des déplacements. En outre, il faut aussi prévoir la carte vitale, car celle-ci accompagné de la prescription médicale doivent être présentés au chauffeur avant le transport. Dans le cas où ces documents ne seront pas avec le patient au moment du trajet, il faudra payer les frais de déplacement. Mais après, vous pourrez faire la demande de remboursement.

Un taxi réellement agrée par la CPAM

Si vous voulez profiter du remboursement de vos frais de déplacement médicaux par la CPAM, il est fondamental de s’assurer que le moyen de transport qui assurera votre transfert vers un centre hospitalier est réellement un taxi conventionné. Vous le reconnaitrez à travers un logo bleu et blanc qui est visible sur la vitre arrière latérale du véhicule et qui affiche la mention : Taxi conventionné, Organisme d’assurance maladie. Pour réserver votre taxi conventionné 78, vous pouvez le faire à travers son site. Internet regorge de sociétés de taxis agrées par la CPAM. Renseignez-vous sur les sociétés en tenant compte des commentaires des internautes ou bien en intégrant à des forums. Choisissez celui qui a une bonne réputation et qui est reconnu comme étant un vrai taxi conventionné. Par ailleurs, pour être sûr de contacter ce taxi et d’être remboursé par la CPAM, il suffit aussi de prendre contact directement avec l’organisme. Elle dispose d’une liste de contact des vrais taxis conventionné qui collabore avec elle.

La prise en charge pour l’accompagnant

Bon nombre de gens se demandent souvent si l’accompagnant du patient bénéficie également d’une prise en charge par la CPAM. Si vous faites partie de ces personnes-là, alors sachez que cette prise en charge est possible. L’accompagnant peut également jouir d’une prise en charge de 65 % à 100 %, si le cas du patient a vraiment besoin d’être accompagné. C’est le cas par exemple des enfants de moins de 16 ou bien des patients qui ne peut se déplacer sans l’assistance d’un tiers lors du trajet. Cependant, pour que l’accompagnant soit prise en charge sans souci, il est plus judicieux de demander au médecin de confirmer son utilité dans la prescription.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.